21 mai 2006

Et voici mon château préféré.... Villandry!!

villandry_01a
Voici Villandry, et son merveilleux jardin!! C'est mon château préféré, et, en l'honneur de ce jardin, j'ai inventé un petit poème:
Le jardin est tellement magnifique,
qu'on croirait qu'il est magique,
il y a des roses de toutes les couleurs
qu'on peut admirer pendant des heures.
Pas trop mal ? ...

Posté par AnneSof à 17:04 - - Commentaires [7] - Permalien [#]


Commentaires sur Et voici mon château préféré.... Villandry!!

    ouaou

    une petite ame de poete sommeille en toi.!!!!!

    Posté par camille, 21 mai 2006 à 17:16 | | Répondre
  • pff Camille!!

    Ah là là Camille!! Tu changeras jamais!!

    Posté par Anne Sof, 22 mai 2006 à 12:32 | | Répondre
  • je tadore!

    ben c vrai kan meme tu fai dja mieux ke moi
    lol

    Posté par camille, 23 mai 2006 à 20:12 | | Répondre
  • une ballade enpays de Loire

    Des enfants sans soucy
    Qui sont ceulx là, qui ont si grant envie
    Dedans leur cueur, et triste marrisson,
    Dont, ce pendant que nous somme en vie,
    De maistre Ennuy n'escoutons la leçon?
    Ilz ont grand tort, veu qu'en bonne façon
    Nous consommons nostre florissant aage.
    Saulter, dancer, chanter à l'advantage,
    Faulx Envieulx, est ce chose qui blesse?
    Nenny (pour vray) mais toute gentillesse,
    Et gay vouloir, qui nous tient en ses las.
    Ne blasmez point doncques nostre jeunesse,
    Car noble cueur ne cherche que soulas.
    Nous sommes druz, chagrin ne nous suit mye:
    De froit soucy ne sentons le frisson:
    Mais de quoy sert une teste endormie?
    Autant qu'un Boeuf dormant pres du Buysson.
    Languars picquans plus fort qu'un herisson,
    Et plus reclus qu'un viel Corbeau en cage;
    Jamais d'aultruy ne tiennent bon langage,
    Tousjours s'en vont songeans quelcque finesse:
    Mais entre nous, nous vivons sans tristesse,
    Sans mal penser, plus aises que Prelatz.
    D'en dire mal c'est doncques grand simplesse,
    Car noble cueur ne cherche que soulas.
    Bon cueur, bon corps, bonne phisionomie,
    Boire matin, fuyr noise, et tanson:
    Dessus le soir, pour l'amour de s'amye
    Devant son huys la petite chanson:
    Trancher du Brave, et du mauvais Garson,
    Aller de nuict, sans faire aulcun oultrage:
    Se retirer, voilà le tripotage:
    Le lendemain recommancer la presse.
    Conclusion, nous demandons liesse:
    De la tenir jamais ne fusmes las,
    Et maintenons, que cela est noblesse:
    Car noble cueur ne cherche que soulas.
    Prince d'Amours, à qui debvons hommage,
    Certainement c'est ung fort grand dommage,
    Que nous n'avons en ce monde largesse
    Des grands tresors de Juno la Deesse
    Pour Venus suyvre, et que Dame Pallas
    Nous vint apres resjouyr en vieillesse,
    Car noble cueur ne cherche que soulas.

    Posté par clement marot, 24 mai 2006 à 20:18 | | Répondre
  • Trop drôle....

    Papa, pas la peine de mettre quelque chose d'aussi long!! Pfff........

    Posté par Anne Sof, 24 mai 2006 à 20:47 | | Répondre
  • Papa!!

    Papa!! De toute façon, si ce que tu raconte est vrai, que c'estdu vieux français, et bien pour moi, c'est une sorte de charabia!!

    Posté par Anne Sof, 26 mai 2006 à 20:03 | | Répondre
  • les rimes

    kèl poète!! lol nan hors sujet!!
    mai les rimes son bien fai kan mèm.

    Posté par yaz, 30 mai 2006 à 20:53 | | Répondre
Nouveau commentaire